Présentation

L'association et ses actions

Créée en 2009 par des acteurs scientifiques, culturels ou politiques issus ou proches de la communauté rom, l’association Regards de Femmes Tsiganes poursuit deux buts :

Promouvoir la culture tsigane en établissant un dialogue structuré entre la société civile et la population tsigane française à travers le regard et le statut de la femme, tant au plan local, national et international ;

Changer l’image des tsiganes, et notamment les femmes, en mettant en place des actions liées à la vie sociale, économique, politique et culturelle.

Depuis deux ans, ses actions se concentrent plus particulièrement sur :

La sensibilisation des élus autour de la question des droits des populations roms ;

La mise en place d’une stratégie nationale pour l’intégration des roms dans le cadre des politiques européennes en faveur de ce peuple ;

La promotion de la culture tsigane :
présence sur des salons et des forums sociaux, organisations de tables rondes et de débats, manifestations culturelles.

L’association est composée d’une équipe de personnes fortement impliquées dans le développement du projet, toutes intervenantes dans un domaine d’activité concerné par les actions de l’association.

Nos actions

La Défense des droits des Roms

  • Orientation juridique en portant des contentieux de droit administratif et de droit public ;
  • Constitution d’un réseau d’avocats spécialisés sensibilisés sur la question des populations migrantes et de l’exclusion : pénal, droit de l’enfant, droit public et administratif.

L’insertion des Roms dans la société

  • Soutien à la scolarisation des enfants : soutien pédagogique et aide aux devoirs via la constitution de groupes d’enseignants retraités ;
  • Soins infirmiers et rendez-vous d’information sur la santé à titre gratuit ;
  • Aide à la création de micro entreprises et à l’acquisition de statuts d’auto-entrepreneurs, principalement dans les domaines du bâtiment et de l’aide à la personne : accompagnement personnalisé, conseil, démarches auprès des institutions publiques…
  • Accords avec des clubs sportifs pour la prise en charge d’enfants Roms ;
  • Couverture d’événements concernant les Roms par la presse locale.

La Sensibilisation des élus

autour de la question des droits des populations roms ;

  • Formation d’élus ;
  • Lobbying auprès de députés et de sénateurs français pour le respect des droits constitutionnels à l’échelon national, ce qui a notamment permis d’interpeller plusieurs fois le gouvernement sur sa politique à l’égard des roms, et de faire déposer des amendements concernant la circulation des Gens du voyage en France ;
  • Lobbying auprès d’eurodéputés pour l’application en France de directives européennes sur les droits des Roms.

La mise en place d’une stratégie nationale pour l’intégration des Roms

Dans le cadre de la Stratégie européenne pour lʼintégration des Roms,adoptée par le Conseil européen le 24 juin 2011, nous avons travaillé à la constitution d’un projet global destiné à favoriser l’intégration des Roms en France. Ce projet sera présenté à la Commission Européenne en décembre 2011. Il vise à la mise en place d’actions pilotes en Rhône-Alpes sur la période 2012-2020, et devrait permettre la constructions d’actions sur l’ensemble de la France ensuite. Ces actions se répartissent en cinq grands domaines :

  • la recherche et la culture
  • le travail et l’insertion professionnelle
  • le logement
  • la santé
  • les médias

La promotion de la culture tsigane :

  • Présence sur des salons et des forums sociaux ;
  • Organisations et participation à des tables rondes, de débats et de colloques. Exemples : Cordoba, ESP « Second European Roma Sumit » / Caceres, ESP « Romani Art » / Lyon, FR « Humanity in Action » / Luxembourg, LUX « European Policies and Roma » / Paris, FR – Plateforme migrants et citoyenneté européenne « Roms, Gens du voyage. Quel avenir, quelles perspectives dans l’Union Européenne? »…
  • Diffusion des ouvrages traitant de cette question (livres et études de Claire Auzias, llana Hollo, Jean-Pierre Liégeois) ;
  • Travail avec le photographe Marc Chatelain sur une exposition autour de femmes Roms « intégrées » (travail en cours).
 

Nous sommes soutenus par la Région Rhône-Alpes et la MAIF